Le Développement Durable est un joli mot. Nous, on n’en parle pas trop mais on prend nos responsabilités. Le GreenWashing on s’en fout. Ici, on s’engage. On ne le crie pas sur les toits mais on agit. On encourage les autres à la faire, en essayant d’expliquer pourquoi et comment il faut se bouger, dans nos transports, nos hébergements, notre nourriture, nos activités, notre qualité de l’air… Mais sans être relous : ok c’est pas gagné !

superman et supergirls, planète, développement durable
Pas toujours facile de sauver la Planète

Du local, rien que ça !

Même si on est à fond dans le numérique, on imprime encore des documents papier. Nos impressions ont été divisées par 2 en 5 ans et nous voulons réduire encore. Les encres utilisées par notre imprimeur local sont végétales et le papier est issu de forêts gérées durablement (ça veut dire que les arbres sont replantés : ce sont les orangs outans qui disent merci !)

Le local ça concerne aussi les hommes et les femmes avec lesquels on collabore tous les jours : illustrateurs, artistes, sculpteurs, producteurs, paysans, coopératives, accompagnateurs… On a la chance d’avoir tous ces talents proches de nous : ce serait dommage de s’en priver.

Le bio c’est pas que pour bioman

Bioman c’était bien, le bio c’est mieux

Venez boire un petit café ou une tisane : chez nous vous ne trouverez que du bio. Idem pour le savon et les produits d’entretien. Les pesticides c’est pas notre tasse de thé !

Ici les déchets rient

Ce sont surtout nos vers qui aiment nos déchets alimentaires. Ils se régalent tous les jours dans notre lombricompost. On utilise le terreau et le « pipi » produit par nos amis pour planter des fleurs ou pour booster nos plantes.

C’est beau chez nous

Couple de gypaètes barbus au Reposoir
Crédits Antoine Rezer

Nos montagnes sont magnifiques. La faune et la flore qu’elles abritent le sont tout autant. Le gypaète par exemple, ce vautour réintroduit chez nous il n’y a pas si longtemps, est protégé.

On l’aime, on le respecte et on le dit. Alors vive les espaces et les espèces protégés et à bas le tourisme de masse. Chez nous on est plutôt en mode « Lâcher prise », « Into the Wild » et on laisse à nos voisins le tourisme industriel.

Sieste alpage Haute-Savoie Alpes été
Crédits Cluses Images Numériques

L’air de rien

On ne va pas se mentir, la qualité de l’air dans la Vallée de l’Arve est réputée pour ne pas être au top. Et même si on est des superhéros du quotidien, on n’arrive pas à changer ça d’un coup de baquette magique. Alors on communique au grand public. On trouve sur notre site l’indice de qualité de l’air et  on affiche chaque jour des smileys dans nos offices selon les mesures fournies.

La planète ça se fête

Pour nos fêtes et manifestations on n’utilise que des produits locaux. Et quand ce n’est pas possible, on opte pour le bio. (d’ailleurs nos crêpes et gaufres bio en font saliver plus d’un !)

On évite l’eau en bouteille et nos verres sont réutilisables.

Ecocup qui boit la gnole plie la bagnole

Notre secret pour éviter les bouteilles et les verres plastiques, c’est de boire au goulot de la bière locale et bio : on la vend aussi en boutique. Qu’est-qu’on ferait pas pour sauver la planète !

Et plein d’autres trucs

On pourrait parler de tout ce qu’on fait mais on n’est pas là pour enfiler des perles : on a une planète à sauver ! On vous laisse voir tout ça ICI.